logo-impression
  • Posté le 22 avril 2020 / 77 visites

Compte rendu de la conférence téléphonique du 21 avril 2020

Point de situation :

Le nombre total d’agents présents dans les services est de 186 agents le 20/04/2020 après un pic a 200.
La situation est stable. Le Di a réaffirmé sa volonté de ne pas augmenter le présentiel tant que c’est possible.
L’activité de dédouanement notamment pour les masques se poursuit (Aulnay, BDP, et certaines opérations sont prévues sur Paris-Ouest).
En ce qui concerne la Surv les orientations sont claires : priorité au fret express et postal, et il convient de privilégier les contrôles sur camions plutôt que sur véhicules (sous réserve de disposer d’EPI).
Le nombre d’agents à domicile (asa télétravail) est de 571 agents opco ag.
Le nombre de SU en ASA suite à une baisse d’activités est de 323.
Baisse très légère des malades : 32
Baisse beaucoup plus sensible des quatorzaines : 21
L’Ile de France est toujours la région la plus touchée. La situation reste préoccupante.

Dialogue social :

Il ne se passera rien avant le mois de juin sauf si l’instance porte sur le COVID-19. Un Chs-CT spécial pourrait se tenir dans les prochaines semaines.

Service de la garantie :

Le sujet des horaires dans le cadre du PRA a été abordé compte tenu de demandes importantes pour le marquage.
L’amplitude horaire passerait de 5 à 6 heures par jour pour mieux étaler les demandes d’apport à la marque sans modifier les horaires d’ouverture du bureau et le régime horaire des agents. Le nettoyage avant la remise pourrait être à la charge du remiseur des marchandises.
Les apports pourraient s’effectuer du lundi au vendredi de 09h00 a 12h00 et de 14h00 à 17h00.

La CGT a voulu savoir comment recevoir les objets susceptibles d’être contaminés ?
Les agents expérimentés pour la plupart sont plus à risques que d’autres. On pourrait également recourir a des apports sur rendez-vous avec des apporteurs qui porteraient des masques.

Le PRA national n’est pas encore fixé :

Une étude service par service sera impérative.
La région Ile de France est atypique. La situation des transports est prégnante.
La distanciation des postes de travail doit être respectée. La CGT fait état de la règle du nombre de Mètres carrés par agent qui ne facilitera pas dans certains service la mise en oeuvre de la distanciation sociale.…
A Paris, il y a la particularité des trains qui circulent en intra communautaire. Une réflexion est à mener sur ce sujet.
Il faudra une désinfection totale des locaux avant reprise, le lavage des voitures doit également être pris en compte comme la pérennisation des gestes barrières. Les séances TPCI devront reprendre sous conditions car elles sont importantes pour la sécurité des agents.
IL n’y aura plus de possibilité de se restaurer dans les locaux sociaux avant un bon moment.
La CGT a posé la question du volume de présentiel dans le cadre de la reprise ?
Selon le DI il faudra regarder qui n’est pas malade, qui n’est pas en quatorzaine, qui n’est pas fragile.
Faudra-t-il prendre en compte les agents utilisant les transports en commun. La DI n’est pas en mesure d’évaluer le volume des agents qui seront en présentiel après le 11 mai.

Les primes comme les congés sont deux sujets qui vont compliquer la reprise et tendre encore plus la situation.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.